Skip to content

expérience de test et d’utilisation

La pandémie a mis en évidence l’importance d’avoir un bonne installation internet, non seulement à la maison mais dans les affaires et les entreprises. L’utilisation de la visioconférence, du télétravail et l’amélioration des technologies sur le lieu de travail nécessitent une structure de réseau adaptée. Et pas seulement en termes de vitesse ou de couverture dans tous les coins, mais aussi avec la capacité de faire face à la croissance de l’entreprise et la compatibilité avec les nouvelles normes.

C’est précisément à ce stade que l’écosystème d’Omada entre en jeu, un solution de réseau d’entreprise développée par TP-Link axée sur le développement d’un cloud commun composé de quatre éléments fondamentaux, parmi lesquels des points d’accès, des routeurs ou routeurs, contrôleurs et commutateurs ou commutateurs. Tout cela de la main d’une plate-forme qui simplifie l’accès et le contrôle des différents équipements, avec une seule interface de gestion pour contrôler en détail les performances du réseau et de chaque équipement. De plus, avec des fonctions avancées telles que la création de réseaux VPN, analysez le trafic via le Web ou limitez la connexion des ordinateurs ou des smartphones qui se connectent au réseau.

Sur tuexperto.com, nous avons eu l’occasion de l’essayer pour connaître de première main tous les avantages de l’écosystème TP-Link Omada.

Les tests de réseau ont été effectués dans un environnement de réseau domestique, donc certains tests ont été limités par le fait de ne pas avoir l’environnement idéal pour profiter de toutes les options et possibilités d’Omada.

À qui s’adresse l’Omada de TP-Link ?

La première question avant d’analyser les différentes équipes qui composent l’écosystème Omada et les principales caractéristiques de gestion est à qui s’adresse-t-il ? C’est un plate-forme professionnelle, avec une grande capacité à atteindre tous les types d’entreprises, bien que son principal cible est dans les petites et moyennes entreprises. Les écoles, les restaurants, les hôtels et, en général, les entreprises qui souhaitent déployer un réseau WiFi de qualité et fiable sur toute leur surface sont quelques-uns des clients types auxquels s’adresse Omada.

Mais pourquoi une telle solution ? En fait, en tant qu’entreprise ou entreprise, vous pouvez installer de nouveaux points d’accès WiFi, des commutateurs et d’autres équipements selon vos besoins. Et ils fonctionneront bien une fois que vous les aurez configurés… Jusqu’à ce que l’un d’eux pose des problèmes. Ou jusqu’à ce que vous souhaitiez effectuer un changement de configuration dans chacun d’eux (imaginez devoir changer, par exemple, un mot de passe réseau via les points d’accès WiFi de tout un hôtel). C’est là qu’il entre en jeu Omada, car grâce à son système de gestion, il est capable de simplifier toute cette tâche de manière centralisée.

Le logiciel, qui est le cœur d’Omada, peut être obtenu par trois voies : 100% dans le cloud, via un programme ou via un contrôleur physique (dans notre cas nous avons pu tester le contrôleur physique). Parmi ces trois, le seul qui nécessite un paiement annuel est celui qui est basé sur le cloud. Le principal avantage est que les données ne sont pas perdues en cas de panne. Quant au contrôleur physique, tout est plus simple si vous le configurez avec un équipement TP-Link, même si vous pouvez également utiliser d’autres appareils que vous possédez déjà.

Routeur, switch, point d’accès et contrôleur : l’écosystème Omada en détail

Avant de parler des caractéristiques et des avantages d’Omada, il convient de connaître les éléments qui composent l’écosystème de produits TP-Link, un écosystème évolutif en fonction des besoins de l’utilisateur et qui dans notre cas est constitué d’un Routeur ER605, un commutateur JetStream TL-SG2210P, un point d’accès HD EAP620 et un contrôleur OC200. Pour connaître le reste des modèles disponibles, nous pouvons accéder au site Web du fabricant, auquel nous pouvons accéder via ce lien. Nous vous laissons également les fiches techniques de ces équipes en fin de revue.

analyse de lien tp omada 7
Point d’accès TP-Link EAP620 HD.

En se concentrant sur les appareils que nous avons analysés, le routeur est l’élément principal et celui qui sert de passerelle pour les ordinateurs vers Internet. L’ER605 a quatre ports WAN, un port Gigabit et trois ports LAN à charge équilibrée pour améliorer les taux de transfert sur les connexions multilignes.

D’autre part, nous pouvons établir des adresses IP statiques et dynamiques, en plus du clonage d’adresses MAC. Compatible avec l’intégration des protocoles DHCP, dispose d’un VPN haute sécurité, compatible avec jusqu’à 20 connexions IPsec LAN vers LAC, 16 connexions OpenVPN, 16 connexions L2TP et 16 connexions VPN PPTP. En termes de sécurité, le routeur prend en charge des politiques de pare-feu avancées, ainsi qu’une série de systèmes visant à la protection et à l’intégrité des réseaux : défense DoS, filtrage des adresses IP, MAC et URL, etc.

analyse de lien tp omada 1

A gauche, contrôleur TP-Link OC200. A droite, routeur TP-Link ER605. Ci-dessous, le commutateur JetStream TL-SG2210P.

Le prochain élément à analyser est le contrôleur OC200. Mesurant environ 10 centimètres de large, le contrôleur utilise deux ports Ethernet et un port USB, ainsi qu’une entrée micro USB pour la connexion à l’alimentation. Le modèle en question permet d’obtenir une gestion centralisée de jusqu’à 100 ordinateurs (EAP, commutateurs JetStream et routeurs SafeStream). En plus de pouvoir accéder au cloud de n’importe où, il est capable de surveiller et de gérer les appareils localement grâce à la gestion centralisée de l’écosystème Omada : gestion des lots, gestion des mises à jour du firmware à distance, création d’un réseau invité avec connexion par SMS …

Pour étendre les possibilités de l’écosystème de connexion d’appareils, le troisième élément que nous avons pu analyser est le switch JetStream TL-SG2210P. Il s’agit d’un changer avec huit ports Gigabit PoE, ainsi que deux emplacements Gigabit SFP qui fournissent des connexions stables à haut débit. En plus d’offrir la même gestion centralisée dans le cloud que le reste des appareils Omada, il dispose de fonctions dédiées telles que le routage statique, les listes de contrôle d’accès (ACL) et IGMP Snooping. Comme si cela ne suffisait pas, le switch propose support des couches 2, 3 et 4 (L2, L3 et L4), ainsi que les systèmes de liaison de port IP-MAC, la gestion des modes WEB, CLI, SNMP et RMON, la sécurité des ports, la défense DoS, le contrôle des tempêtes, la surveillance DHCP et l’authentification Radius, entre autres.

analyse tp lien omada 2

A gauche, contrôleur TP-Link OC200. A droite, point d’accès TP-Link EAP620 HD.

Le dernier élément qui compose l’écosystème TP-Link Omada est le point d’accès sans fil HD EAP620, qui n’est ni plus ni moins qu’un diffuseur de réseau WiFi qui étend la connexion locale et Internet au reste du bureau ou de l’entreprise. L’appareil est compatible avec les dernières normes du marché : WiFi 6, double bande AX1800, intégration native Omada SDN, prise en charge PoE +… En plus d’être compatible avec l’administration centralisée, le point de contrôle offre une vitesse maximale de 574 Mbps sur la bande 2,4 Ghz et jusqu’à 1 201 Mbps sur la bande 5 Ghz, ajoutant des débits WiFi jusqu’à 1775 Mbps.Les technologies MU-MIMO et OFDMA clôturent un appareil très complet et qui améliore considérablement les performances des équipements avec WiFi 5.

Configuration et installation : accessible à tous les publics

Après avoir analysé les éléments qui composent l’écosystème Omada, il est temps de parler du processus d’installation, ainsi que de la configuration des différents équipements. Il est à noter que pour utiliser la connexion Internet de notre routeur d’origine, nous devrons connecter le routeur ER605 au premier via un câble réseau Ethernet, qui est inclus dans la boîte d’origine de l’appareil. Dans notre cas, nous avons connecté le câble au port q, qui est celui destiné par défaut aux connexions WAN. Le choix des ports sur le routeur source est indifférent en termes de performances.

Une fois les deux routeurs connectés, l’idéal serait configurer une adresse IP statique pour le routeur TP-Link via la configuration DHCP le routeur d’origine et le second. Le processus en question peut être un peu lourd, nous vous recommandons donc de jeter un œil à cet autre article où nous expliquons le processus étape par étape. Après avoir vérifié que les deux routeurs ont une connexion Internet, nous pouvons connectez le reste des éléments via les ports LAN du routeur ER605, comme le point d’accès WiFi, le contrôleur ou le commutateur.

analyse tp lien omada 4

Ci-dessus, routeur TP-Link ER605. Ci-dessous, commutateur JetStream TL-SG2210P

Dans notre cas, nous avons connecté le point d’accès EAP620 HD et le contrôleur OC200, car la connexion du commutateur JetStream TL-SG2210P serait redondante en raison du nombre d’appareils dont nous disposons. En ce sens, il est important de souligner que les quatre appareils disposent de toutes sortes d’accessoires pour leur installation correcte : pieds adhésifs, vis, bases adaptables… Le tout conçu pour que nous puissions les installer aux endroits optimaux pour notre entreprise ou notre activité : le mur, le plafond ou un rack ou un support métallique pour divers appareils dans le cas de l’interrupteur.

L’étape suivante consiste à utiliser le logiciel Omada pour configurer chacun des ordinateurs. Bien que nous puissions les configurer ensemble, nous avons choisi de configurer chaque équipement au fur et à mesure de son installation sur le banc d’essai. Pour ce faire, nous pouvons utiliser à la fois l’application, disponible sur Android et iOS, et l’URL via le navigateur (192.168.0.1, 192.168.0.2, etc.), bien que nous parlerons des possibilités du logiciel plus tard.

analyse de lien tp omada 6

Dans tous les cas, Une série de manuels est inclus dans les boîtes des produits avec les instructions à suivre pour configurer chacun des équipements. En fait, le processus a certainement été intuitif, du moins si nous avons une connaissance de base des ordinateurs et des réseaux. En d’autres termes, la mise en place de chaque équipe ne nous prendra pas plus de 5 minutes si nous suivons les étapes à la lettre. D’autre part, le routeur, le point d’accès et le contrôleur, ont des voyants LED qui servent de voyant d’avertissement pour détecter toute erreur possible dans la configuration.

Contrôle des performances et des usages : c’est un écosystème pour les professionnels et ça se voit

L’écosystème étant opérationnel, il est temps d’analyser les performances et le contrôle d’utilisation que l’écosystème nous offre via l’application et le navigateur, à commencer par le routeur. Dans ce cas, avoir une connexion filaire directe depuis le routeur parent, la qualité de la connexion est maintenue par rapport au routeur d’origine, au moins avec le câble fourni en standard. La vitesse contractée est de 100 Mbps symétrique et les vitesses de téléchargement et de téléchargement respectent les valeurs d’origine, ainsi que le ping ou le retard du signal.

Pour accéder à sa configuration, nous devrons utiliser l’adresse IP que nous avons préalablement configurée via le serveur DHCP. Au sein de cette configuration, tout un monde de possibilités s’ouvre à nous concernant le contrôle d’utilisation et la configuration d’appareils supplémentaires.

Panneau de configuration du routeur Dans l’image de droite, vous pouvez voir la configuration du pare-feu, tandis que l’image centrale montre les options de création de réseaux VPN. L’image de droite montre les statistiques de trafic réseau, ainsi que les cartes de contrôle de la mémoire et du processeur du routeur.

A partir de ce menu, nous pouvons configurer le création d’un réseau VPN crypté via différents protocoles (L2TP, PPTP et IPSec), en plus de gérer la création d’utilisateurs au sein d’un même réseau. Nous pouvons également configurer le degré de protection que nous souhaitons appliquer sur le pare-feu, avec protection contre les attaques informatiques et prévention des pièges ARP, qui base la protection sur l’adresse MAC des ordinateurs enregistrés sur le réseau. En ce sens, les possibilités que nous offre l’écosystème sont nombreuses : gestion des demandes ping, limitation de vitesse par adresses, analyse du trafic web

analyse de lien tp omada 5

Ci-dessus, contrôleur TP-Link OC200. Ci-dessous, le commutateur JetStream TL-SG2210P.

Les prochaines choses à arriver au routeur sont le contrôleur OC200 et le point d’accès EAP620 HD. Bien que l’on puisse recourir à une configuration manuelle pour sa connexion avec le reste de l’équipement, le moyen le plus simple est d’utiliser l’application pour téléphones mobiles. Le processus de synchronisation est similaire à celui de tout répéteur WiFi doté de la technologie engrener, puisqu’il suffit d’allumer les appareils pour procéder à leur connexion. A partir de ces mêmes applications, le nombre d’options et de fonctions disponibles n’enlève rien à celui de l’interface web du routeur. Nous pouvons configurer différents mots de passe pour les réseaux WiFi classés par fréquence, créer un réseau invité, voir la liste des appareils connectés, connaître les adresses MAC des clients, limiter la connexion des équipements et bien plus encore.

application omada

Application Omada pour appareils mobiles. Dans l’image de gauche, la liste des appareils Omada connectés au réseau local. L’image au centre montre la configuration du réseau sans fil créé avec le point d’accès, tandis que l’image de droite montre la liste des appareils et des clients qui y sont connectés.

Concernant les performances obtenues dans les réseaux WiFi créés avec le point d’accès, les chiffres sont très proches de ceux obtenus avec le routeur Jazztel en termes de vitesse et de latence, bien que la couverture obtenue dans les différents coins de la maison soit plus réussie. Nous vous laissons ci-dessous les tests de vitesse effectués via le site Web Speedtest dans différents scénarios :

Tests de performances effectués avec une carte réseau Broadcom BCM94360CS2

C'est tout ce que l'écosystème Omada offre à votre réseau d'entreprise : tester et utiliser l'expérience 1

Test de la bande 5 GHz avec le routeur Jazztel depuis un ordinateur avec une carte réseau classique.

C'est tout ce que l'écosystème Omada offre à votre réseau d'entreprise : tester et utiliser l'expérience 2

Test de bande 2,4 GHz avec le point d’accès TP-Link EAP620 HD depuis un ordinateur avec une carte réseau classique.

C'est tout ce que l'écosystème Omada offre à votre réseau d'entreprise : tester et utiliser l'expérience 3

Test de la bande 2,4 GHz avec le routeur Jazztel depuis un ordinateur avec une carte réseau classique.

C'est tout ce que l'écosystème Omada offre à votre réseau d'entreprise : expérience de test et d'utilisation 4

Tests de performances réalisés avec un Huawei P40 Pro

Testez la bande 5 GHz avec le point d’accès TP-Link EAP620 HD via un téléphone mobile doté de la technologie WiFi 6.

C'est tout ce que propose l'écosystème Omada pour votre réseau d'entreprise : test et expérience utilisateur 5

Testez la bande 5 GHz avec le routeur Jazztel via un téléphone mobile doté de la technologie WiFi 6.

C'est tout ce que l'écosystème Omada offre à votre réseau d'entreprise : tester et utiliser l'expérience 6

Testez la bande 2,4 GHz avec le point d’accès TP-Link EAP620 HD via un téléphone mobile doté de la technologie WiFi 6.

C'est tout ce que propose l'écosystème Omada pour votre réseau d'entreprise : test et expérience utilisateur 7

Testez la bande 2,4 GHz avec le routeur Jazztel via un téléphone mobile doté de la technologie WiFi 6.

Pour une plus grande couverture, l’idéal serait installer l’appareil au plafond ou sur un mur, puisque la boîte elle-même comprend différents accessoires pour elle. Dans notre cas, les tests ont été effectués sur un deuxième étage, dont la distance au point d’accès est d’environ trois mètres, avec un plafond et un mur entre les deux éléments. Pour cette raison, la couverture dans la bande 5 GHz est légèrement affectée, puisque la capacité de pénétration est plus faible si on la compare à la bande 2,4.

D’un autre côté, l’expérience sur les appareils avec des modules réseau compatibles WiFi 6 est considérablement améliorée données obtenues avec une carte réseau avec WiFi 5, avec des vitesses de téléchargement et de téléchargement plus rapides et un ping quelque chose de mineur. Dans tous les cas, la mise en place de l’écosystème dans un environnement d’entreprise réel nécessite toujours la mise en place de plusieurs points d’accès pour assurer la connexion à tous les équipements.

Conclusion : un écosystème complet à la portée des petites et moyennes entreprises

Dans le passé, l’infrastructure nécessaire pour fournir aux entreprises un système de réseau complet impliquait d’investir une part importante du budget. Les solutions combinées de TP-Link ne sont pas seulement pénibles dans la poche, mais simplifier le processus d’installation et de configuration en le rendant accessible à la plupart des utilisateurs, tant en termes économiques que pratiques.

analyse de lien tp omada 0

Routeur TP-Link ER605.

Malgré la simplicité du processus, chacun des éléments a une série de fonctions destinées aux administrateurs de réseau, avec des solutions typiques des écosystèmes centralisés. À tout cela, il faut ajouter la valeur ajoutée que TP-Link apporte à Omada, avec des solutions spécifiques visant la sécurité, la stabilité et le contrôle des données, avec une gestion centralisée qui facilite l’accès depuis pratiquement n’importe quel appareil grâce aux avantages de la gestion Web.

Les fonctions de contrôle de chaque appareil sans avoir besoin d’y accéder physiquement ou les caractéristiques du réseau que chaque élément intègre font de la solution TP-Link l’un des écosystèmes de réseaux les plus complets que l’on puisse trouver actuellement sur le marché pour sa parfaite intégration entre les appareils, en plus des caractéristiques que nous avons mentionnées tout au long de l’analyse.

Spécifications techniques des principaux équipements qui composent Omada

Routeur TP-Link ER605
Normes et protocoles – IEEE 802.3, 802.3u, 802.3ab, IEEE 802.3x, IEEE 802.1q
– TCP/IP, DHCP, ICMP, NAT, PPPoE, NTP, HTTP, HTTPS, DNS, IPSec, PPTP, L2TP, OpenVPN, SNMP
Interface – 1 port WAN Gigabit fixe
– 1 port LAN Gigabit fixe
– 3 ports Gigabit WAN/LAN interchangeables
Médias réseau – 10BASE-T : Câble UTP Catégorie 3, 4, 5
– EIA / TIA-568 STP de 100
– 100BASE-TX : câble UTP catégorie 5, 5e
– EIA / TIA-568 STP de 100
– 1000BASE-T : Câble catégorie 5, 5e, 6 UTP
Boutons et LED Bouton de réinitialisation et voyants lumineux pour PWR, SYS, WAN et LAN
Sécurité – Filtrage des groupes WEB
– Filtrage d’URL
– Défense contre les inondations TCP / UDP / ICMP
– Bloquer le scan TCP (Stealth FIN / Xmas / Null)
– Bloquer le ping WAN
Flash et DRAM SPI 16 et 128 Mo
Les fonctions de base – IP statique / dynamique
– PPPoE
-PPTP
– L2TP
– Serveur DHCP / Client
– Réservation d’adresse DHCP
– DHCP de plusieurs réseaux
– Interfaces multi-IP
Fonctionnalités avancées – Routage de la politique
– Routage statique
– Contrôle de la bande passante basé sur IP / port
– Garantie et bande passante limitée
– Équilibrage de charge intelligent
– Routage optimisé pour les applications
– Sauvegarde de lien
– Détection en ligne
– NAT à plusieurs réseaux
– Serveur virtuel
– Activation des ports
– NAT-DMZ
– FTP / H.323 / SIP / IPSec / PPTP ALG, UPnP
– Passer par VPN
– FTP / H.323 / PPTP / SIP / IPsec ALG
– Défense DoS, Ping de la mort
– La gestion locale
– Limite de session basée sur IP
– LAN à LAN, client à LAN
– Mode de trading principal et agressif
– Algorithme de cryptage DES, 3DES, AES128, AES192, AES256
– IKEv1/v2
– Serveur VPN PPTP
– 10 clients VPN PPTP
– 16 tunnels
– Serveur VPN L2TP
– 10 clients VPN L2TP
– 16 tunnels
Dimensions 158 × 101 × 25 mm

Fiche technique abrégée. Voir le site Web d’Omada pour la liste complète des spécifications.

Contrôleur TP-Link OC200
Interface – 2 ports Ethernet 10/100
– 1 prise USB 2.0
– 1 port micro-USB
Certifications CE, FCC, RoHS
Les fonctions de base – Jusqu’à 100 points d’accès Omada, commutateurs JetStream et routeurs SafeStream
– Accès au cloud
– Gestion L3
– Gestion multi-sites
Fonctionnalités avancées – Détection automatique de l’appareil
– Paramétrage des lots
– Mise à jour du firmware par lots
– Surveillance intelligente du réseau
– Avertissements d’événements anormaux
– Configuration unifiée
– Redémarrer le programme
– Configuration du portail captif
Dimensions 100 × 98 × 25 mm

Fiche technique abrégée. Voir le site Web d’Omada pour la liste complète des spécifications.

Point d’accès TP-Link EAP620 HD
Interface 1 port Ethernet Gigabit (RJ-45) (prend en charge IEEE802.3at PoE)
Boutons et LED Voyants de réinitialisation et de signalisation pour LAN et WLAN
Fréquence, taux de signal et norme sans fil – 2,4 et 5 GHz avec jusqu’à 450 et 1 300 Mbps respectivement
– IEEE 802.11 ac/n/g/b/a
Les fonctions de base – 1024-QAM
– Symbole OFDM 4 × plus long
– OFDMA
– Plusieurs SSID (jusqu’à 16 SSID, 8 pour chaque bande)
– Activer / Désactiver la radio sans fil
– Affectation automatique des canaux
– Contrôle de la puissance d’émission (définir la puissance d’émission en dBm)
– QoS (WMM)
– MU-MIMO
– Itinérance continue
– Gestion de bande
– Équilibre de charge
– Équité du temps d’antenne
– Formation de faisceau
– Limite tarifaire
– Redémarrer le programme
– Horaire sans fil
– Statistiques sans fil basées sur SSID / AP / Client
Fonctionnalités avancées – Authentification du portail captif
– Contrôle d’accès
– Filtrage des adresse MAC sans fils
– Isolation sans fil entre les clients
– Attribution du SSID au VLAN
– Détection des points d’accès malveillants
– Prise en charge 802.1X
– WEP, WPA-Personnel/Entreprise, WPA2-Personnel/Entreprise, WPA3-Personnel/Entreprise
Certifications CE, FCC, RoHS
Dimensions 243 × 243 × 64 mm

Fiche technique abrégée. Voir le site Web d’Omada pour la liste complète des spécifications.

Commutateur TP-Link SG2210P
Normes et protocoles – IEEE 802.3i, IEEE 802.3u, IEEE 802.3z, IEEE 802.3ab,
– IEEE 802.3ad, IEE 802.3af, IEEE 802.3x, IEEE 802.1d, IEEE 802.1s,
– IEEE 802.1w, IEEE 802.1q, IEEE 802.1p
Interface – 8 ports RJ45 10/100/1000 Mbps
– 2 slots SFP 1000 Mbps (Auto-Négociation / Auto MDI / MDIX)
Médias réseau – 10BASE-T : câble UTP catégorie 3, 4, 5
– 100BASE-TX / 1000Base-T : Câble UTP de catégorie 5, 5e ou supérieure
– 1000BASE-X : MMF, SMF
Bande passante, taux de transfert de paquets et mémoire tampon – 20 Gbit/s
– 14,88 Mbps
– 4.1 Mbits
Sécurité – 802.1X
– Authentification basée sur les ports
– Authentification basée sur MAC (hôte)
– La méthode d’authentification comprend PAP/EAP-MD5
MAB
– VLAN invité
– Prend en charge l’authentification Radius et
responsabilité
– Liaison IP/IPv6-MAC
– 512 entrées obligatoires
– enquête DHCP
– Enquête DHCPv6
– Contrôle ARP
– Détection ND
– Protection des sources IP
– 253 entrées
– IP source + MAC source
– Protection des sources IPv6
– 183 entrées
– Adresse IPv6 source + MAC source
– Défense DoS
– Sécurité portuaire statique / dynamique / permanente
– Jusqu’à 64 adresses MAC par port
– Contrôle de tempête de diffusion / multidiffusion / monodiffusion
– Isolation des ports
– Gestion Web sécurisée via HTTPS avec
SSLv3 / TLS 1.2
– Interface de ligne de commande sécurisée (CLI)
gestion avec SSHv1 / SSHv2
Les fonctions de base – Interface de ligne de commande (CLI) via telnet
-SNMPv1/v2c/v3
– Notification SNMP / trap
– RMON (1,2,3,9 groupes)
– Modèle SDM
– Client DHCP/BOOTP
– Double image, double configuration
– Surveillance du processeur
– Diagnostique des câbles
– EEE
– SNTP
– Journal du système
Fonctionnalités avancées – Priorité CoS/DSCP 802.1p
– 8 files d’attente prioritaires
– Mode horaire prioritaire
– SP (priorité stricte)
– WRR (Weighted Round Robin)
– Réglage du poids de la queue
– Contrôle de bande passante
– Limite de classification basée sur le port / le débit
– Des performances plus fluides
– Contrôle des tempêtes
– Plusieurs modes de contrôle (kbps / ratio)
– Contrôle de diffusion / multidiffusion / monodiffusion inconnu
Groupe VLAN
– Max. Groupes VLAN 4K
– VLAN de balise 802.1Q
– VLAN MAC
– Protocole VLAN
– GVRP
– VLAN voix
Dimensions 209x126x26mm

Fiche technique abrégée. Voir le site Web d’Omada pour la liste complète des spécifications.